Scl conseil
Publié le 13 Septembre 2017 à 16h20 - 80 clics

Les différents points à savoir avant d’investir en résidence étudiante

Investir en résidence étudiante donne aujourd’hui lieu à de multiples avantages : la possibilité de percevoir des revenus complémentaires stables, de bénéficier d’un rendement annuel relativement élevé et de l’éventualité de réduire ses impôts, voire de les éponger totalement. Toutefois, il est important de s’enquérir de l’importance de certains paramètres avant d’investir en résidence étudiante.

Rappel sur le fonctionnement d’une résidence étudiante

La résidence étudiante est entièrement gérée par un opérateur : celui-ci se charge d’une part de l’accueil de ses locataires, de leur accompagnement, de l’entretien des logements ainsi que du suivi des différentes prestations et des services qui y sont proposés : hébergement, restauration, laverie, blanchisserie, mise à disposition de salles de sport, de salles de détente, etc.

D’autre part, c’est cet opérateur qui prend en main la mise en location des appartements : recherche de locataires, collecte des loyers, suivi des recouvrements, reversement des recettes locatives auprès de l’investisseur. Ce dernier achète en effet un appartement auprès du gestionnaire et bénéficie d’une gestion locative entièrement déléguée.

Le choix du gestionnaire et de l’emplacement

C’est pourquoi, il convient de savoir sélectionner son gestionnaire afin de pérenniser son placement, celui-ci représentant la pierre angulaire de l’investissement. Les critères à prendre en compte dans la sélection dudit gestionnaire sont entre autres son sérieux, sa réputation, sa solidité financière ainsi que ses années d’expérience et de savoir-faire.

En second lieu, il est primordial de privilégier l’emplacement de la résidence : celle-ci doit bénéficier de la proximité de toutes commodités (universités, grandes écoles et centres d’études, réseaux de transport en commun, centres commerciaux et administratifs, etc.). La résidence doit donc être située en zone urbaine afin de faciliter le quotidien de ses jeunes locataires.

Le bail commercial doit également être lu avec attention avant d’être signé : il précise les obligations de chaque partie, notamment la répartition des différentes charges et les dispositions relatives au loyer (montant, révision).

Les publications similaires de "Blog de la finance et de l'immoImmobilier"

  1. 16 Oct. 2017Quid de la règlementation d’un EHPAD ?37 clics
  2. 21 Sept. 2017Des startups essaient d’améliorer la gestion des maisons de retraite44 clics
  3. 16 Sept. 2017Anticiper sa retraite en investissant dans l’immobilier locatif en LMNP58 clics
  4. 24 Août 2017Le choix de votre résidence senior en Île-de-France90 clics
  5. 9 Août 2017Plus de vraies banques derrière les cartes bancaires !93 clics