Scl conseil
Publié le 6 Septembre 2017 à 18h14 - 71 clics

La malbouffe va être taxée au profit de la nourriture saine

Les aliments que nous consommons peuvent être la cause de beaucoup de troubles sanitaires. C’est pour répondre à ce problème que de nombreux gouvernements ont adopté ou envisagent des taxes sur les aliments et les boissons jugées pas très hygiéniques. Cela devrait permettre la consommation d’aliments qui sont meilleurs pour la santé, tels que les produits bio que vous pouvez vous procurer dans des magasins de produits bio comme bonneterre Wessanen.

La malbouffe peut causer l’obésité

La malbouffe joue un rôle majeur dans ce fléau qu’est l’obésité. En 2014, 39 % des adultes étaient obèses et ce chiffre continue d’augmenter. Les enfants qui ont l’habitude de manger des plats de fast-food consomment plus de matières grasses, de glucides et de sucre transformé et moins de fibres que les enfants qui n’en consomment pas régulièrement. Ainsi ces enfants consomment 187 calories supplémentaires par jour et gagnent 6 kilos supplémentaires sur leur poids chaque année. L’obésité augmente les risques de contracter les maladies cardio-vasculaires, le diabète et bien d’autres maladies.

La malbouffe peut causer le diabète

Vos niveaux d’insuline deviennent élevés lorsque vous mangez des produits sucrés, tels que les boissons gazeuses, la farine blanche et d’autres aliments dépourvus de fibres et de nutriments nécessaires pour bien métaboliser les hydrates de carbone. Consommer de la malbouffe pendant toute une journée peut élever le niveau d’insuline à un niveau critique, ce qui peut entraîner une résistance des cellules à l’insuline. Ce qui résulte sur une obésité et un diabète de type 2.

La malbouffe peut causer une déficience en éléments nutritifs

Les aliments qualifiés de malbouffes subissent généralement un traitement qui élimine les vitamines, les minéraux et les fibres. Ainsi, les enfants qui consomment beaucoup de ces aliments peuvent développer des déficiences nutritionnelles qui conduisent à une faible énergie, des changements d’humeur brusques, des troubles du sommeil et des résultats scolaires médiocres, entre autres troubles sanitaires.

Les publications similaires de "Impôt"

  1. 28 Sept. 2017Report du prélèvement à la source : une aubaine pour le PERP50 clics
  2. 19 Sept. 2017Réforme de l’impôt : une véritable baisse en vue ?63 clics